Article

Les Journées de la démocratie dans la Grande Région: Belgique

mateneen: Comment organise-t-on les Journées de la démocratie dans la Grande Région ? Nous avons parlé à des représentant·e·s des ministères de l’éducation et de l’administration scolaire et les avons interrogé·e·s sur la signification des Journées de la démocratie, les orientations de la politique éducative, les objectifs, les souhaits et les mesures de soutien.

 

Il n’y a actuellement pas de Journée de la démocratie scolaire obligatoire en Fédération Wallonie-Bruxelles. Cependant, il existe plusieurs projets d’écoles, que nous soutenons également financièrement et, chaque année, des appels à projets de l’administration scolaire auxquels les écoles peuvent postuler. La promotion d’écoles plus démocratiques est très importante pour nous et nous voulons soutenir cette initiative à l’avenir. Nous travaillons depuis longtemps à une réforme majeure des écoles. La promotion d’écoles plus démocratiques est l’un des objectifs spécifiques.

Le succès de la mise en œuvre de structures scolaires plus démocratiques dépend encore souvent de la volonté et de l’énergie de l’individu et, dans la pratique, il existe de grandes différences entre les écoles. Par conséquent, toutes les mesures existantes, telles que le conseil des élèves ou les représentant·e·s de classe, devraient être renforcées et utilisées de manière plus cohérente et transparente. Toutes les parties prenantes, telles que les enseignant·e·s, les élèves, les parents et les pédagogues de la communauté scolaire, devraient être mieux impliquées. Toutefois, cela nécessite un important travail de sensibilisation et de formation.

L’une des actions envisagées est donc la possibilité de mettre en place une « Semaine de la démocratie », semblable à celle qui existe en France. Au cours de cette semaine, il serait possible d’aborder et de traiter un large éventail de questions, tant dans le domaine de l’éducation à la citoyenneté que dans celui de la promotion concrète de structures scolaires plus démocratiques au sein de la communauté scolaire.

En outre, nous devons veiller à ce qu’une formation suffisante et de qualité soit proposée au personnel. Cela vaut aussi bien pour la formation initiale des enseignant·e·s que pour la formation continue. Nous encourageons également la coopération active entre les organisations non gouvernementales et les écoles, qui apportent souvent de nouvelles idées et perspectives et peuvent grandement enrichir la formation. En même temps, les écoles ont besoin d’un petit budget pour pouvoir mener à bien ces activités supplémentaires. Il ne s’agit pas nécessairement de sommes importantes, mais une petite incitation financière est importante. Cela se réalise par les appels à projets annuels.





Alain-Yves Lamberts

est Chargés de Mission de l’Administration générale de l’Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.



Philippe Goisse

est Chargé de Mission de l’Administration générale de l’Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Auteur(s)

Alain-Yves Lamberts / Philippe Goisse (2021)

Titre:

Les Journées de la démocratie dans la Grande Région: Belgique

Publié dans:

6 / 2021 - La Journée de la démocratie, S. 10.

Mots-clés:
Citation:
Alain-Yves Lamberts / Philippe Goisse (2021) : Les Journées de la démocratie dans la Grande Région: Belgique, dans: mateneen 6 / 2021 - La Journée de la démocratie , p. 10. Disponible sur: https://seafile.rlp.net/f/5864d626eb13421caf40/